Voix d’Or : l’audio pour faire face au grand âge et à l’Alzheimer

Une psychothérapeute diplômée en Alzheimerologie et productrice d’émissions radiophoniques active la mémoire émotionnelle des malades par la magie des sons.

Selon les chiffres du ministère de la Santé, « près de 350 000 personnes bénéficient d’une prise en charge pour affection de longue durée (ALD25) de type maladie d’Alzheimer et maladies apparentées ». Des chiffres appelés à augmenter dans les prochaines années si l’on considère le vieillissement de la population.

Les solutions de traitement des maladies neurodégénératives laissent souvent les familles impuissantes devant les pertes de facultés qui frappent un de leurs proches. Soulager les malades d’Alzheimer avec une simple radio diffusant des programmes d’écoute sur mesure, c’est l’idée de la thérapie originale « Voix d’Or« , inspirée des recherches en sciences humaines relatives à la communication avec les personnes âgées.

Voix d’Or, une méthode non médicamenteuse innovante qui procure un réel bien-être moral aux patients atteints d’Alzheimer

La méthode Voix d’Or s’appuie sur les travaux du professeur Louis Ploton, géronto-psychiatre de renommée internationale, qui se consacre au sujet depuis plus de vingt ans dans le laboratoire de psychologie de l’université Lyon 2.

Selon le chercheur, « la mémoire affective, c’est celle que l’on construit le plus tôt et qui demeure. Les malades d’Alzheimer pensent avec des impressions plus qu’avec le verbe ». D’où l’idée d’exploiter la richesse du champ sonore pour réveiller cette fameuse mémoire affective qui reste le seul lien de la personne fragilisée avec son environnement.

Il n’en faut pas plus pour convaincre Lina Braunschweig, psychothérapeute et femme de radio, de pousser l’expérience plus loin. Après un travail théorique et sur le terrain qui demandera deux ans de collaboration et de tests en établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD), elle décide de créer un support et des programmes audio spécifiques : la méthode Voix d’Or, validée par l’université Lyon 2 et le CHU de Reims.

Début 2010, la société Sonora voit le jour pour prendre en charge la production sonore et la distribution de Voix d’Or, qui équipera bientôt une quarantaine d’établissements spécialisés en Rhône-Alpes. Depuis le mois de mars, cette méthode fait l’objet d’un protocole d’évaluation scientifique au CHU Charpennes à Lyon, dans une unité pilote cognitivo-comportementale dirigée par le docteur Krolak-Salmon.

Comment se présente le dispositif Voix d’Or ?

Au premier abord, l’outil Voix d’Or ressemble à un poste radio au style rétro sorti des années 1960. Véritable support à la relation et à la communication entre les résidents et le personnel soignant, il recèle un dispositif audio complet et évolutif au service de tout le personnel d’un EHPAD

:

  • un poste de diffusion radio puissant à l’aspect rassurant et muni d’une télécommande ;

  • un éventail de contenus audio de très haute qualité, renouvelé tous les mois ;

  • des modules de formation pour le personnel de soins et d’animation.

Les programmes sont réalisés par des professionnels de la radio (ingénieurs du son, comédiens…) formés à la méthode de Voix d’Or. Placés sur une carte SD, ils sont mis à la disposition de l’équipe soignante (AMP, animateur, psychologue, orthophoniste, gériatre, aide-soignante…) qui peut l’utiliser en fonction de ses compétences et de ses objectifs grâce à la diversité des contenus audio :

  • actualité par thème et éphémérides ;

  • jeux sonores et jeux musicaux ;

  • mémoire du passé ou d’objets ;

  • poésie de la nature ;

  • contes, fables et mythologies ;

  • philosophie et spiritualité ;

  • gymnastique douce et relaxation ;

  • plages musicales.

Les bénéfices de Voix d’Or pour les personnes âgées

« L’idée n’est pas de les maintenir dans le passé ni de les infantiliser, assure Lina Braunschweig, on cherche l’éveil. »

  • Utiliser les capacités restantes.

  • Retrouver des pans entiers de son histoire de vie et le désir de transmettre.

  • Diminuer l’angoisse de la perte d’identité et se sentir valorisé en redevenant « sujet ».

  • Faciliter son travail psychique et son bilan de vie.

Les programmes proposés permettent de moduler parfaitement les temps d’écoute en fonction des moments de la journée : éphéméride au petit déjeuner, jeu musical avant le repas de midi, karaoké, poésie ou fable au goûter, ambiance zen dans le salon à l’heure de la sieste ou pour apaiser un soin douloureux, calmer une déambulation nocturne… Autant d’occasions de valoriser la personne et son histoire de vie.

Le site Voix d’Or prévoit l’ouverture d’un espace interactif dédié aux abonnés pour permettre la supervision et favoriser l’échange d’expériences sur les pratiques.

Pour la créatrice de Voix d’Or – touchée de près car, dans sa famille, elle est « la première femme depuis cinq générations à avoir dépassé 50 ans avec tous ses neurones… » –, l’objectif n’est pas de retarder la maladie, mais d’éviter surtout « l’apathisme ». Et sur ce point, les résultats sont déjà encourageants.

Malvoyant : comment lire une page web avec le lecteur d’écran NVDA ?

En transformant la page non-vue en page lue par une voix de synthèse. Grâce au lecteur d’écran gratuit NVDA, même les personnes souffrant d’un handicap visuel ont accès aux contenus écrits sur internet.

La France compte près de 1.200.000 personnes souffrant de déficience visuelle, dont 62.000 atteints de cécité totale. Des chiffres appelés à augmenter rapidement les prochaines années, en raison du vieillissement de la population.

Naturellement, différentes solutions informatiques existent pour permettre l’accès autonome d’internet aux mal-voyants et non-voyants. Elles sont de 3 types :

  • logiciels d’agrandissement de caractère

  • plages braille

  • lecteurs d’écran avec synthétiseurs vocaux

Malheureusement, leur prix n’est pas à la portée de tous. Par exemple, le célèbre logiciel JAWS (Job Access With Speech) dont NVDA reprend les mêmes fonctionnalités est vendu pas moins de 1.800 euros.

NVDA, la synthèse vocale gratuite qui révolutionne la lecture d’écran

Désormais, avec le lecteur d’écran NVDA (Non Visual Desktop Access), il existe une alternative sérieuse et totalement gratuite aux logiciels propriétaires. NVDA est un programme Open Source téléchargeable librement, qui intègre également le support des afficheurs de braille. Autre point fort de NVDA, vous pouvez l’utiliser de 2 façons :

  • en version embarquée sur tout ordinateur équipé du système windows

  • en version portable sur une clef USB ou sur un CD, exécutable sur n’importe quel PC

Il ne reste qu’à vous laisser guider sur internet les yeux fermés, en faisant lire les pages de votre choix à votre ordinateur ou en les convertissant en braille.

Installation du lecteur d’écran NVDA sur votre PC

  • Télécharger le logiciel NVDA : vous pouvez choisir la version en français du programme d’installation ou la version avec présentation sonorisée de l’installation pour vous guider.

  • NVDA contient déjà la synthèse vocale Espeak qui lui permet de parler automatiquement. Mais vous pouvez opter pour la synthèse vocale Eloquence qui offre une meilleure qualité sonore.

  • Pourquoi ne pas changer également la voix de faible qualité installée par défaut, par une synthèse vocale gratuite et bien meilleure à la norme SAPI 5: télécharger la voix française de virginie (sans majuscule, c’est un robot!)

Installation du logiciel NVDAKey sur votre clef USB

  • Réservez 200 MO de capacité sur votre clef USB

  • Télécharger le logiciel NVDAKey sur le site NVDA (fichier NVDAKey.exe)

  • Lancez l’installation en indiquant comme destination pour la décompression le répertoire principal de votre clé USB

  • Déconnecter votre clé et rebranchez-la pour faire apparaître la boite de dialogue

  • NVDA vous parle. Vous pouvez également installer la voix de Virginie mentionnée précédemment

Installation du lecteur d’écran NVDA sur un CDR ou un Mini-CDR

  • Téléchargez le fichier nvda-usb-cd.exe (version de NVDA au format Zip)

  • Créez un répertoire temporaire nommé « temp » à la racine de votre disque dur C

  • Exécutez le fichier nvda-usb-cd.exe, en indiquant dans la boîte de dialogue qui s’affiche le chemin du répertoire temporaire où seront décompressés les fichiers d’installation, exemple : c :\temp

  • L’installation crée un sous-répertoire NVDA dans votre répertoire temporaire, exemple : c :\temp\NVDA

  • Utilisez votre logiciel de gravure pour graver le contenu du répertoire temporaire (pas le répertoire c :\temp mais le sous-répertoire NVDA et les fichiers qu’il contient)

  • Une fois la gravure terminée, éjecter votre CD et réinsérez-le dans le lecteur. Une boîte de dialogue apparaît avec le curseur de la souris positionné sur « Démarer NVDA ».

  • Pour installer la voix de virginie, les supports nécessaires SAPI 4 et SAPI 5 se trouvent dans le répertoire SAPI de votre CDR

NVDA permet le pilotage de la lecture à partir de nombreux raccourcis claviers.

Lecteur d’écran NVDA, un pas en avant dans l’accessibilité d’internet aux mal voyants

Les avantages de ce logiciel libre, totalement gratuit, ont convaincu les nombreuses personnes ayant pu découvrir NVDA lors de l’évènement «Libre en fête», organisé en mars 2010 à l’Espace Numérique de la Bibliothèque de la Part-dieu à Lyon.

NVDA n’intéressera pas seulement les mal voyants n’étant pas en mesure de lire le texte que vous avez sous les yeux. Chaque concepteur de site web a tout intérêt à l’utiliser pour tester l’accessibilité de ses sites aux internautes souffrant de handicap visuel.

NVDA offre l’outil indispensable pour vérifier qu’une page web répond aux règles du W3C ainsi qu’à l’article 47 de la loi du 3 février 2005 sur l’accessibilité des sites publics, adoptée par la France pour «l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées».

Autre astuce: grâce au logiciel gratuit de lecture Dspeech, vous pouvez même copier vos textes d’articles préférés de suite101 et enregistrer leur lecture au format mp3, pour ensuite les écouter tranquillement les yeux fermés. Faites-vous une idée du résultat audio en écoutant la lecture de cet article par virginie.

… En attendant de trouver plus de pages, écrits ou dictés par des mal voyants.

Accessibilité : comment lire une page web quand on est mal voyant ou non-voyant ?

Comment rendre accessible une page web aux mal-voyants et non voyants ? En installant tout simplement le logiciel de lecture d’écran libre et Open Source NVDA sur votre PC. Il permet de transformer la page non-vue en page lue afin que même les personnes souffrant d’un handicap visuel puissent avoir accès au contenu.

La France compte près de 1.200.000 personnes souffrant de déficience visuelle, dont 62.000 atteints de cécité totale. Des chiffres appelés à augmenter rapidement les prochaines années, en raison du vieillissement de la population.

Naturellement, différentes solutions informatiques existent pour permettre l’accès autonome d’internet aux mal-voyants et non-voyants. Elles sont de 3 types :

  • logiciels d’agrandissement de caractère

  • plages braille

  • lecteurs d’écran avec synthétiseurs vocaux

Malheureusement, leur prix n’est pas à la portée de tous. Par exemple, le célèbre logiciel JAWS (Job Access With Speech) dont NVDA reprend les mêmes fonctionnalités est vendu pas moins de 1.800 euros.

NVDA, la synthèse vocale gratuite qui révolutionne la lecture d’écran

Désormais, avec le lecteur d’écran NVDA (Non Visual Desktop Access), il existe une alternative sérieuse et totalement gratuite aux logiciels propriétaires. NVDA est un programme Open Source téléchargeable librement, qui intègre également le support des afficheurs de braille. Autre point fort de NVDA, vous pouvez l’utiliser de 2 façons :

  • en version embarquée sur tout ordinateur équipé du système windows

  • en version portable sur une clef USB ou sur un CD, exécutable sur n’importe quel PC

Il ne reste qu’à vous laisser guider sur internet les yeux fermés, en faisant lire les pages de votre choix à votre ordinateur ou en les convertissant en braille.

Installation de NVDA sur votre PC

  • Télécharger le logiciel NVDA: Vous pouvez choisir la version en français du programme d’installation ou la version avec présentation sonorisée de l’installation pour vous guider.

  • NVDA contient déjà la synthèse vocale Espeak qui lui permet de parler automatiquement. Mais vous pouvez opter pour la synthèse vocale Eloquence qui offre une meilleure qualité sonore.

  • Pourquoi ne pas changer également la voix de faible qualité installée par défaut, par une synthèse vocale gratuite et bien meilleure à la norme SAPI 5: télécharger la voix française de virginie (sans majuscule, c’est un robot!)

Installation NVDAKey sur votre clef USB

  • Réservez 200 MO de capacité sur votre clef USB

  • Télécharger le logiciel NVDAKey sur le site NVDA

  • Lancez l’installation en indiquant comme destination pour la décompression le répertoire principal de votre clé USB

  • Déconnecter votre clé et rebranchez-la pour faire apparaître la boite de dialogue

  • NVDA vous parle. Vous pouvez également installer la voix de Virginie mentionnée précédemment

Installation de NVDA sur un CDR ou un Mini-CDR

  • Téléchargez le fichier nvda-usb-cd.exe (version de NVDA au format Zip)

  • Créez un répertoire temporaire nommé « temp » à la racine de votre disque dur C

  • Exécutez le fichier nvda-usb-cd.exe, en indiquant dans la boîte de dialogue qui s’affiche le chemin du répertoire temporaire où seront décompressés les fichiers d’installation, exemple : c :\temp

  • L’installation crée un sous-répertoire NVDA dans votre répertoire temporaire, exemple : c :\temp\NVDA

  • Utilisez votre logiciel de gravure pour graver le contenu du répertoire temporaire (pas le répertoire c :\temp mais le sous-répertoire NVDA et les fichiers qu’il contient)

  • Une fois la gravure terminée, éjecter votre CD et réinsérez-le dans le lecteur. Une boîte de dialogue apparaît avec le curseur de la souris positionné sur « Démarer NVDA ».

  • Pour installer la voix de virginie, les supports nécessaires SAPI 4 et SAPI 5 se trouvent dans le répertoire SAPI de votre CDR

NVDA permet le pilotage de la lecture à partir de nombreux raccourcis claviers.

NVDA, un pas en avant dans l’accessibilité d’internet aux malvoyants

Les avantages de ce logiciel libre, totalement gratuit, ont convaincu les nombreuses personnes ayant pu découvrir NVDA lors de l’évènement «Libre en fête», organisé en mars 2010 à l’Espace Numérique de la Bibliothèque de la Part-dieu à Lyon.

NVDA n’intéressera pas seulement les mal voyants n’étant pas en mesure de lire le texte que vous avez sous les yeux. Chaque concepteur de site web a tout intérêt à l’utiliser pour tester l’accessibilité de ses sites aux internautes souffrant de handicap visuel.

NVDA offre l’outil indispensable pour vérifier qu’une page web répond aux règles du W3C ainsi qu’à l’article 47 de la loi du 3 février 2005 sur l’accessibilité des sites publics, adoptée par la France pour «l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées».

Autre astuce : grâce au logiciel gratuit de lecture Dspeech, vous pouvez même copier vos textes d’articles préférés et enregistrer leur lecture au format mp3, pour ensuite les écouter tranquillement les yeux fermés. Faites-vous une idée du résultat audio en écoutant la lecture de cet article par la voix de synthèse de « virginie », enregistrée au format mp3 avec le logiciel également gratuit Dspeech.

Magui, l’ordinateur qui simplifie le lien intergénérationnel

Vainqueur du Concours Lépine 2008, l’ordinateur simplifié Magui offre une solution efficace pour garder le contact avec les personnes âgées.

L’allongement de la durée de vie et le vieillissement de la population s’accompagnent d’une dépendance croissante des séniors et, en dernier lieu, de leur placement en maison de retraite. L’éloignement de leur famille, le manque de temps ou d’initiative de ces derniers rendent leur besoin de communiquer d’autant plus vital.

D’où l’idée de mettre à profit l’informatique pour abaisser les barrières géographiques et combler le fossé qui se creuse entre les générations. Mais si l’usage de l’ordinateur se banalise à vitesse grand V dans les foyers français, il constituait encore il y a peu une solution trop complexe à utiliser par les personnes du grand âge.

Il n’en est plus de même depuis l’invention de Magui, l’ordinateur simplifié récompensé par le Prix du ministère de la Santé et le premier Prix du président de la République au Concours Lépine 2008. C’est à la société française Simplistay, installée à Nîmes et conceptrice de dispositifs intuitifs spécialement pensés pour s’adapter aux besoins des personnes âgées, que l’on doit cette avancée majeure sur le plan social.

Une innovation réalisée en collaboration avec des professionnels de santé

Destiné aux maisons de retraite et résidences qui souhaitent améliorer leur qualité d’accueil et de prestations, Magui offre un nouveau support d’animation ludique et motivant pour sortir les personnes de leur isolement. Il est conçu pour s’adapter parfaitement à leurs difficultés physiques, mentales et sensorielles en offrant une utilisation des plus intuitives.

Comment se présente Magui ?

Du côté de la personne âgée :

  • un grand écran tactile ;

  • un système informatique des plus discrets : ni souris, ni clavier, ni unité centrale ;

  • une interface et une ergonomie simplifiées à l’extrême ;

  • une voix naturelle qui guide la personne et lit ses courriers à voix haute.

Du côté des proches :

  • un logiciel remis gratuitement à chaque membre de la famille qui le désire, à installer sur son propre ordinateur.

Avec son grand écran surmonté d’une webcam, Magui a tôt fait d’enrichir la vie quotidienne de la personne âgée qui peut l’utiliser à loisir, d’une simple pression du doigt. Toutes les fonctions sont automatisées et personnalisables : taille et forme des boutons, grosseur du texte, vocabulaire, peuvent être choisis par la personne âgée elle-même, avec l’aide de l’animateur.

La personne âgée est guidée en permanence par la voix qui se charge de lire tous les textes affichés à l’écran, même les e-mails reçus qui sont transformés automatiquement en sons, sans recourir à aucune manipulation. Tout se fait intuitivement.

Les nombreuses possibilités de communication offertes par Magui

  • Recevoir des photos et des e-mails de ses proches.

  • Faire une vidéoconférence avec les membres de sa famille.

  • Participer à des jeux.

  • Consulter le menu des repas.

  • Consulter le planning des activités.

Il suffit à la personne âgée de toucher la photo d’un proche qu’elle veut appeler pour être mise en relation avec lui immédiatement. Même à l’autre bout du monde, les enfants sont informés sur l’état de santé de leurs parents et de leur vie quotidienne. Ils peuvent les voir et leur parler en vidéo à tout moment, leur envoyer des photos accompagnées de messages, connaître leurs repas et leurs activités quotidiennes…

Grâce à Magui, les grands-parents conservent ainsi leur place au sein de la famille, même s’ils ne sont pas physiquement présents aux fêtes, anniversaires et naissances. Ils gagnent également en autonomie au sein de l’établissement en pouvant s’informer et communiquer à leur gré, sans avoir systématiquement recours à l’assistance d’un tiers.

Grâce au succès de Magui, l’ordinateur simplifié n’a pas fini de faire parler de lui dans les maisons de retraite, et bientôt dans de nombreux foyers ! Sur sa lancée, la société Simplistay vient en effet de donner naissance à Leo, une nouvelle offre de service informatique, mais cette fois à destination des séniors ou personnes souffrant de handicaps à domicile.

Le temps de trouver des partenaires commerciaux sérieux et cette nouvelle solution sera bientôt disponible sur le marché. Une preuve de plus que l’informatique bien pensée, c’est-à-dire sous l’angle des besoins spécifiques de chaque utilisateur, est promise à jouer un rôle essentiel dans le maintien du lien social entre les générations.