Voix d’Or : l’audio pour faire face au grand âge et à l’Alzheimer

Une psychothérapeute diplômée en Alzheimerologie et productrice d’émissions radiophoniques active la mémoire émotionnelle des malades par la magie des sons.

Selon les chiffres du ministère de la Santé, « près de 350 000 personnes bénéficient d’une prise en charge pour affection de longue durée (ALD25) de type maladie d’Alzheimer et maladies apparentées ». Des chiffres appelés à augmenter dans les prochaines années si l’on considère le vieillissement de la population.

Les solutions de traitement des maladies neurodégénératives laissent souvent les familles impuissantes devant les pertes de facultés qui frappent un de leurs proches. Soulager les malades d’Alzheimer avec une simple radio diffusant des programmes d’écoute sur mesure, c’est l’idée de la thérapie originale « Voix d’Or« , inspirée des recherches en sciences humaines relatives à la communication avec les personnes âgées.

Voix d’Or, une méthode non médicamenteuse innovante qui procure un réel bien-être moral aux patients atteints d’Alzheimer

La méthode Voix d’Or s’appuie sur les travaux du professeur Louis Ploton, géronto-psychiatre de renommée internationale, qui se consacre au sujet depuis plus de vingt ans dans le laboratoire de psychologie de l’université Lyon 2.

Selon le chercheur, « la mémoire affective, c’est celle que l’on construit le plus tôt et qui demeure. Les malades d’Alzheimer pensent avec des impressions plus qu’avec le verbe ». D’où l’idée d’exploiter la richesse du champ sonore pour réveiller cette fameuse mémoire affective qui reste le seul lien de la personne fragilisée avec son environnement.

Il n’en faut pas plus pour convaincre Lina Braunschweig, psychothérapeute et femme de radio, de pousser l’expérience plus loin. Après un travail théorique et sur le terrain qui demandera deux ans de collaboration et de tests en établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD), elle décide de créer un support et des programmes audio spécifiques : la méthode Voix d’Or, validée par l’université Lyon 2 et le CHU de Reims.

Début 2010, la société Sonora voit le jour pour prendre en charge la production sonore et la distribution de Voix d’Or, qui équipera bientôt une quarantaine d’établissements spécialisés en Rhône-Alpes. Depuis le mois de mars, cette méthode fait l’objet d’un protocole d’évaluation scientifique au CHU Charpennes à Lyon, dans une unité pilote cognitivo-comportementale dirigée par le docteur Krolak-Salmon.

Comment se présente le dispositif Voix d’Or ?

Au premier abord, l’outil Voix d’Or ressemble à un poste radio au style rétro sorti des années 1960. Véritable support à la relation et à la communication entre les résidents et le personnel soignant, il recèle un dispositif audio complet et évolutif au service de tout le personnel d’un EHPAD

:

  • un poste de diffusion radio puissant à l’aspect rassurant et muni d’une télécommande ;

  • un éventail de contenus audio de très haute qualité, renouvelé tous les mois ;

  • des modules de formation pour le personnel de soins et d’animation.

Les programmes sont réalisés par des professionnels de la radio (ingénieurs du son, comédiens…) formés à la méthode de Voix d’Or. Placés sur une carte SD, ils sont mis à la disposition de l’équipe soignante (AMP, animateur, psychologue, orthophoniste, gériatre, aide-soignante…) qui peut l’utiliser en fonction de ses compétences et de ses objectifs grâce à la diversité des contenus audio :

  • actualité par thème et éphémérides ;

  • jeux sonores et jeux musicaux ;

  • mémoire du passé ou d’objets ;

  • poésie de la nature ;

  • contes, fables et mythologies ;

  • philosophie et spiritualité ;

  • gymnastique douce et relaxation ;

  • plages musicales.

Les bénéfices de Voix d’Or pour les personnes âgées

« L’idée n’est pas de les maintenir dans le passé ni de les infantiliser, assure Lina Braunschweig, on cherche l’éveil. »

  • Utiliser les capacités restantes.

  • Retrouver des pans entiers de son histoire de vie et le désir de transmettre.

  • Diminuer l’angoisse de la perte d’identité et se sentir valorisé en redevenant « sujet ».

  • Faciliter son travail psychique et son bilan de vie.

Les programmes proposés permettent de moduler parfaitement les temps d’écoute en fonction des moments de la journée : éphéméride au petit déjeuner, jeu musical avant le repas de midi, karaoké, poésie ou fable au goûter, ambiance zen dans le salon à l’heure de la sieste ou pour apaiser un soin douloureux, calmer une déambulation nocturne… Autant d’occasions de valoriser la personne et son histoire de vie.

Le site Voix d’Or prévoit l’ouverture d’un espace interactif dédié aux abonnés pour permettre la supervision et favoriser l’échange d’expériences sur les pratiques.

Pour la créatrice de Voix d’Or – touchée de près car, dans sa famille, elle est « la première femme depuis cinq générations à avoir dépassé 50 ans avec tous ses neurones… » –, l’objectif n’est pas de retarder la maladie, mais d’éviter surtout « l’apathisme ». Et sur ce point, les résultats sont déjà encourageants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *